Choisir son carrelage et estimer son prix

Carrelage en pierre

Le carrelage figure sans doute parmi les revêtements qui se posent tant en intérieur qu’en extérieur, tout en convenant à toutes les pièces de la maison. La grande diversité de matériaux, de motifs, de couleurs ou encore de textures peut ainsi compliquer le choix de ce sol. Laissez-vous guider !

À quel prix ?

Lorsqu’il est question de remplacer entièrement le sol d’une pièce, le tarif de pose d’un carrelage change d’un prestataire à un autre. C’est pourquoi ce poste de dépense ne doit pas du tout être négligé, surtout lorsque cela concerne de nombreux mètres carrés. Pour moi, faire appel à un professionnel était indispensable dans la mesure où l’ardoise que j’avais choisie est un matériau particulièrement fragile et donc à manipuler avec une très grande précaution. À titre informatif, comptez en moyenne 40 € le mètre carré pour sa pose.

Surtout apprécié pour son entretien facile et son aspect imitant esthétiquement le bois, la mise en œuvre du grès cérame variera entre 20 à 130 € le mètre carré, selon la taille de la pièce. C’est à peu près le même prix également si vous optez pour le grès étiré. Quant aux mosaïques à motifs dans ma salle de bain, j’ai tout de même déboursé 50 € le mètre carré. Néanmoins, ce sont la tommette et le granit qui reviennent les plus chers.

Pour quelle utilisation ?

Maintenant que vous avez une idée du budget à consacrer à la pose de votre nouveau revêtement de sol, posez-vous les bonnes questions pour vous assurer de passer commande du bon matériau. Sachez d’ores et déjà, qu’il existe deux grands types de carrelage, à savoir les modèles spécialement destinés à l’extérieur et ceux à seulement usage intérieur.

Difficile à croire, mais il y a vraiment de grosses différences entre les deux. Et pour les non-connaisseurs, c’est vraiment difficile de s’y retrouver. Tout ce que je sais c’est que les carrelages outdoor sont plus résistants aux variations climatiques, ainsi qu’aux agressions extérieures. Généralement polis ou émaillés, ces derniers sont d’ailleurs exceptionnellement épais par rapport aux carrelages intérieurs et donc logiquement plus onéreux.

Les autres critères à prendre en considération

terre cuite

Au délà des tendances actuelles, j’ai dû aussi tenir compte de la pièce où sera posé le revêtement de sol. Mais comme dans mon cas, c’était la salle de bain qui était concernée, je devais orienter mon choix sur les matériaux qui ne craignent pas l’humidité constante. Sans oublier les produits chimiques contenus dans les produits de nettoyage de carreaux. La faïence trouve parfaitement sa place dans les salles d’eau. Pour la cuisine, je vous conseille la terre cuite ou le marbre, surtout si leur surface a été traitée hydrofuge.

Concernant les lieux de repos, il n’y a pas vraiment d’exigences. L’essentiel est que le motif ou la couleur du carrelage soit en harmonie avec la décoration et l’ambiance générale de la chambre à coucher. Attention toutefois, le carreau est désagréablement froid au contact des pieds : il vous faudra prévoir des tapis. Enfin, pour les zones régulièrement fréquentées, le sol doit résister aux va-et-vient incessants et aux rayures des détritus ramenés par nos chaussures pour ne citer que les graviers, ou encore le sable. Le ciment et le carrelage d’imitation feront parfaitement l’affaire.

Écrit par Romain le dans Univers des travaux

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : zqei9f7mkn