La vitrification du parquet

Vitrificateur

Il y a deux années de cela, j’ai été contraint de renouveler le revêtement du sol de mon salon. J’ai ainsi remplacé la vieille moquette par du parquet. Et dernièrement, j’ai dû m’occuper de sa vitrification.

Pourquoi la vitrification ?

Huile, lasure, cire ou encore vernis… Il existe différents types de traitements destinés aux parquets en bois. Me concernant, j’étais abonné pendant longtemps à la cire avant de m’orienter vers la vitrification. D’ailleurs, une fois de plus, j’ai mis à profit les nombreux trucs et astuces de bricoleur que j’ai dénichés sur ce site web. Et dans un premier temps, j’ai été séduit par ce produit naturel qu’est la cire, parce qu’elle préserve magnifiquement la couleur d’origine du bois.

Je la conseille aux personnes qui ont un faible pour le bois brut. Seul gros inconvénient ? Il est très difficile d’enlever une tache de graisse ou de liquide sur un parquet ciré. Et comme j’ai eu la maladresse d’y renverser un grand verre de soda, je me retrouve maintenant avec un revêtement de sol inesthétique. Un ponçage et l’application d’une nouvelle couche étaient nécessaires pour faire disparaitre la tache. C’est pourquoi, tant qu’à faire, j’ai décidé d’essayer la vitrification. Plus résistant, un parquet vitrifié est aussi plus facile à entretenir et à nettoyer.

Voici comment procéder

Parquet vitrifié

Si vous n’avez pas le temps pour le faire, ou si vous ne voulez pas vous salir, vous pouvez tout à fait confier cette tâche à un prestataire. Vous trouverez très facilement des professionnels qui proposent ce service. Dans un souci d’économie, j’ai tout fait moi-même, avec l’aide d’un ami. Ainsi, j’ai commencé d’abord par acheter le vitrificateur, pour lequel je devais faire mon choix entre deux familles : celui avec une base urée-formol et celui de la famille polyuréthane. J’ai toutefois opté pour un polycarbonate, car j’ai lu des truc pas terrible sur le premier !

Il est à noter que la pose du vitrificateur n’est possible qu’une fois que la surface est poncée et bien dépoussiérée. Autrement, le vernis risque de ne pas adhérer au bois, surtout pour les parquets qui étaient cirés comme le mien. Je n’avais pas d’autre choix que de louer une ponceuse professionnelle. Au moment de l’utiliser, ne pas oublier de mettre un masque pour se protéger le nez et la bouche.

Le parquet se ponce généralement dans le sens de la fibre du bois. Trois passages de ponceuse ont été tout de même nécessaires avant que j’obtienne un parquet impeccable. Par la suite, j’ai fait le dépoussiérage complet avec un aspirateur, car c’est tout simplement impossible avec un balai. Lorsque vous appliquez le vitrificateur avec un spalter ou un rouleau à grand poil, assurez-vous que la température ambiante de la pièce avoisine les 15 à 20 degrés. Attendre vingt-quatre heures que le produit sèche avant d’envisager un deuxième passage. Concernant le parquet de mon salon, deux couches ont suffi.

Écrit par Romain le dans Univers des travaux

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : u8rkqs8xkk