Financer l’achat d’une piscine : quelques solutions

Avoir une piscine, qui n’en rêve pas ? Durant les périodes de chaleur estivale, rien de tel que de pouvoir plonger dans une eau rafraîchissante pour se sentir bien. Malheureusement, la construction d’une piscine coûte cher. Pour concrétiser le projet, trouver la bonne solution de financement est nécessaire. Voici quelques pistes.

Financer l’achat d’une piscine : quelques solutions

Budgétiser la construction de sa piscine

Avant de réfléchir au mode de financement de la piscine, il est important d’évaluer d’abord le budget global nécessaire à son acquisition ou à sa construction. Pour cela, vous devez connaître le type de piscine qui fait envie. Les moins chères sont bien évidemment les piscines autoportantes disponibles à partir de 250 euros jusqu’à 6000 euros. Viennent ensuite les modèles en kit qui vous coûteront entre 1000 et 15 000 euros en fonction de la qualité et de la dimension.

Les plus chères sont représentées par les piscines enterrées qui peuvent être en béton ou en coque et qui nécessitent un budget entre 6000 et 30 000 euros. Il existe aussi les piscines naturelles très tendance de nos jours qui valent près de 20 000 euros ou encore les couloirs de nage dont les tarifs atteignent les 25 000 euros. À part le prix du bassin, vous devez également prévoir les frais liés aux travaux de terrassement sans oublier les accessoires incluant les dispositifs de sécurité et l’aménagement du local technique. Pour finir, vous devez vous acquitter d’une TVA plutôt élevée puisque son taux atteint 20%.

Les solutions de financement pour concrétiser son projet

Vous avez du mal à trouver les fonds nécessaires pour construire votre piscine ? Vous trouverez plus de détails sur ce site de conseils en financement. Mais sachez que la plupart des gens optent pour un crédit qui aide à concrétiser beaucoup plus rapidement votre projet.

Plusieurs types de prêts sont ainsi proposés par les institutions bancaires. Le plus courant est représenté par le crédit personnel. Son avantage est qu’il n’est pas nécessaire de justifier le caractère de l’achat. Une bonne chose si votre piscine vous a finalement coûté moins cher que prévu. L’argent restant pourra être utilisé pour l’acquisition des équipements de sécurité par exemple qui sont obligatoires.

Autre possibilité : le prêt affecté. A l’inverse du crédit personnel, ce type d’emprunt est directement associé au financement d’un projet spécifique. Vous ne pouvez pas utiliser les fonds pour autre chose que la construction de votre piscine. Ce crédit est sécuritaire, car si le pisciniste n’a pas respecté les conditions d’achat ou de construction, vous n’êtes pas contraint de payer.

Une autre solution consiste à prendre un crédit renouvelable qui est relativement facile d’accès, mais qui coûte extrêmement cher. Les taux d’intérêt appliqués sont en effet très élevés.

À part les crédits qui peuvent augmenter votre taux d’endettement et vous mettre dans une situation financière délicate, l’autre alternative consiste à passer par l’épargne. Mettez de l’argent de côté pendant un certain temps ou faites-le fructifier en réalisant des investissements et placements. Cela est plus pratique, plus sécuritaire et coûte moins cher qu’un prêt qui requiert le paiement d’intérêts.

Écrit par Romain le dans Univers de la maison

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : 58jwyzvucf