Créer une cuisine d’été dans une dépendance

Comme je dispose d’un grand jardin, j’y organise régulièrement des barbecues et des repas familiaux. Seul bémol, la cuisine se trouve dans la maison et c’est très difficile de concilier réception et préparation. Il est plus que temps d’aménager une cuisine d’été.

Je veux ma cuisine d’été !

Chaque année dès l’arrivée du printemps, tous les prétextes sont bons pour passer du temps en extérieur. Qui plus est, comme ma maison est dotée d’un magnifique jardin clos arboré, les lieux se prêtent à toutes les activités et les loisirs d’extérieurs. Pendant la saison des beaux jours avec nombreux de mes amis, de mes proches et de mes voisins, nous nous retrouvons régulièrement accompagnés de nos familles autour d’un brunch ou d’un pique-nique dominical. Et comme j’adore faire la cuisine, c’est généralement à moi que reviennent les préparatifs des repas.

Mais voilà, comme je ne dispose que d’une cuisine intérieure, je n’ai pas d’autres choix sinon de faire des va-et-vient incessants et fatigants entre la terrasse où les invités prennent le repas et ma cuisine. Résultat : je perds beaucoup de temps à faire des allers et des retours et je ne profite pas assez de la convivialité d’un repas à l’extérieur. Pire, certains de mes invités me reprochent même de ne pas assez m’occuper d’eux. L’installation d’une cuisine d’été est plus qu’une nécessitée et je me suis promis de terminer son aménagement avant l’été prochain.

Créer une cuisine d’été

Le choix de l’emplacement

Il me reste maintenant qu’à trouver l’emplacement de cette cuisine extérieur dans le jardin. Et à ma grande surprise, c’est l’étape la plus difficile dans l’installation de ce type de cuisine. En effet, je pensais qu’il me suffisait de choisir un endroit de la cour qui me plaisait et le tour était joué. Pourtant, nombreux critères sont à tenir compte pour que la cuisine soit à la fois pratique et fonctionnelle.

Selon une connaissance qui travaille dans la construction, la surface minimale d’une cuisine extérieur doit-être de 10 mètres carrés, pour que les lieux puissent accueillir les équipements basiques nécessaires et pour que le cuisinier soit à l’aise dans ses gestes. Je tiens d’ailleurs à rappeler qu’au-dessous de 20 mètres carrés, la construction d’une cuisine d’été demandera un permis de construire.

Autrement, la cuisine d’été doit être également être raccordée à un réseau d’électricité et à un réseau d’eau courante. Concernant mon cas, je ne pourrais pas m’en passer étant donné que je prévois d’y mettre un évier, ainsi que des appareils électroménagers électriques pour ne citer que le frigidaire disponible chez Pixmania par exemple. Et cela sans oublier le système d’évacuation des eaux usées.

Pourquoi pas la dépendance ?

Après avoir passé en rayon tous les emplacements et les zones du jardin possibles en tenant compte des exigences d’une cuisine d’été, c’est la dépendance située juste à proximité de la maison qui se prêtera idéalement à cet usage. De plus, comme je vis dans une région où il vente et il pleut beaucoup, installer une cuisine extérieure en plein air n’était pas à envisager.

Par ailleurs, trop exposer ses équipements de cuisine au soleil est également déconseillé au risque de les détériorer rapidement. Ainsi en optant pour un espace clos, je préserve mes meubles et mes appareils électroménagers des intempéries et des aléas climatiques et je n’ai pas à me préoccuper de leur hivernage. Sinon, pour les journées et les soirées grillades, j’ai décidé d’installer un barbecue fixe en pierre à l’aide de matériaux de récupération non utilisés lors de travaux de rénovation de mon garage.

Enfin, parmi les équipements de ma cuisine d’été, j’y mettrais un plan de travail, une plancha, une plaque de cuisson et une rôtissoire. Et ne surtout pas oublier la hotte d’aspiration si la pièce ne comporte pas de nombreuses fenêtres.

Écrit par Romain le dans Univers des travaux

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : njh95xu7s5